Rues de Nantes : Rue des Acadiens

2013-03-27 10.52.30

Sur la butte Sainte-Anne il y  a une grande fresque du peintre américain Robert Dafford.  Cette peinture rappelle le départ des Acadiens du port de Nantes pour la Louisiane en 1785. Au Mémorial de Saint-Martinville en Louisiane, une autre fresque du même auteur l’arrivée des premiers Acadiens.

L’Acadie est fondée en 1604 en tant que colonie française, sur des territoires micmacs et etchemins, et peuplée par des personnes surtout originaires de l’Ouest de la France. L’Acadie est conquise en 1713 par les Britanniques, qui déportent ensuite une partie des Acadiens entre 1755 et 1763. Les survivants reconstruisent graduellement la société par la suite. Entre les années 1840 et 1880, les Acadiens redécouvrent leur culture et s’opposent puis s’intègrent dans la Confédération canadienne. À partir de la 1re Convention nationale acadienne, en 1881, ils se dotent de symboles et d’institutions tandis qu’ils s’impliquent davantage en politique et développent leur économie, alors que l’exode rural s’amplifie. Les Acadiens participent activement aux deux guerres mondiales. La seconde moitié du XXe siècle est une période contestataire. Au début du XXIe siècle, la population tente surtout de préserver ses droits acquis.

drapeau-acadien

Les Acadiens sont en majorité francophones et catholiques. Ils sont descendants des premiers colons européens établis en Acadie à l’époque de la Nouvelle-France. Durant la déportation des Acadiens de 1755, un nettoyage ethnique ante litteram, les Acadiens furent déracinés par les Britanniques ; après un retour en France, le groupe se scinda en deux: une partie s’installa a Archigny et les autres repartirent de Nantes puis s’établirent en Louisiane où des Acadiens qui avaient refusé de prêter le serment d’allégeance à l’Angleterre étaient déjà partis, où ils sont connus sous le nom de Cadiens. Un accord entre les rois de France et d’Espagne (à qui « appartenait » la Louisiane) permis cela. Plus d’un millier d’entre eux allait débarquer à Nantes et vivre pendant dix ans dans le quartier de l’Hermitage, à Pilleux ou à la Piperie.
Les Acadiens ne semblent pas attendus à Nantes où sévit une crise du logement.

2013-03-27 10.52.15

En 1785  sept navires quittent les ports de Nantes et Paimboeuf en direction de la Nouvelle-Orleans avec 1600 Acadiens.

2013-03-27 10.51.26

2013-03-27 10.52.00

Sources : Wikipédia – Wikipédia –

photos Frédérique Piera-Baylot

VIA LE SITE LES RUES DE NANTES

1 commentaire

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.