5 actions pour localiser l’économie

mangerlocal

5 actions pour localiser l’économie proposées par le Mouvement des Colibris. Les deux premières sont déjà les plus simples à mettre en place, même si elle demande de l’énergie et de la réflexion (adaptation aux ressources par exemple)

1. J’achète local, bio et responsable

Je trouve un commerçant local, équitable, bio près de chez moi. Voir la carte, réalisée en partenariat avec le Marché Citoyen !

2. Je change de banque

Les banques et les « marchés financiers » n’existent que par notre confiance et notre épargne.
Or, la crise financière a montré que les grandes banques ne méritent plus cette confiance : spéculation, évasion fiscale généralisée, soutien à une économie non durable, etc.
Vous préférez que vos économies soient gérées par des banques qui investissent l’épargne localement, ne participent pas au casino financier, refusent d’être présentes dans les paradis fiscaux et de verser des bonus indécents ?
Le site JeChangedeBanque.org organise collectivement le transfert de notre argent des banques les plus nuisibles vers celles les plus recommandables.
En savoir plus : JeChangedeBanque.org

3. J’organise une carrotmob

Une carrot mob, c’est l’inverse d’un boycott. C’est une méthode d’activisme qui accroît le pouvoir du consommateur en récompensant les commerces les plus socialement et écologiquement responsable. Le succès de Carrotmob tient dans le concept gagnant / gagnant, puisque la clé de la réussite d’un commerce c’est la fréquentation : plus les consommateurs viennent en masse, plus l’impact est grand ! Suite à l’opération organisé par un collectif de citoyens en partenariat avec le commerçant, le surplus de recette récolté servira à l’amélioration de ses pratiques : aménagements éco-responsables, approvisionnement local et durable…
>>> Ils l’ont fait
>>> Je veux organiser une carrotmob

4. J’organise/ je participe à la rando des acteurs locaux de mon territoire le 30 mars

Le 30 mars 2013, un an après notre grand événement du 31 mars où des colibris avaient affichés 4000 de leurs portraits dans 42 villes de France, nous remettons le couvert avec « La rando des acteurs locaux ». Le principe est simple :

  • Commencez par dessiner une carte des acteurs locaux, indépendants, ayant une démarche écologique et sociale sur votre territoire
  • Réunissez-vous avez eux pour leur parler de votre projet et les y associer (s’ils sont d’accord !)
  • Mobiliser un groupe de colibris (avec notre aide 😉 et organisez un parcours qui relie tous ces acteurs.
  • A chaque étape, collez un petit sticker sur leur vitrine, leur étal, leur portail, pour signifier qu’acheter ici aura un impact économique, écologique, social fort sur l’endroit où vous vivez. Et pensez à une petite animation qui fera rigoler les passants ou attirera leur attention.
  • Tout au long du chemin, distribuez les faux billets à l’effigie des colibris, où seront expliqués les bienfaits ahurissants de la localisation de l’économie. Drainez ainsi une foule grandissante de passants héberlués et fascinés par ce qu’ils vont découvrir.

Vous voulez organiser une mobilisation près de chez vous ? Faites-nous signe ici !

5. Je crée / je rejoins un collectif pour créer une monnaie locale

Vous avez peut-être déjà vu un client échanger avec un commerçant de drôles de billets. Il s’agissait certainement d’une monnaie locale, c’est-à-dire d’une monnaie non soutenue par un gouvernement national et destinée à être échangée dans une zone restreinte. Elles prennent de nombreuses formes, aussi bien matérielles que virtuelles.
Face à la désertification des petits commerces, à la délocalisation, au chômage, ou à la perte de liens sociaux, la monnaie locale permet de se réapproprier l’économie, de la rendre plus humaine, de préserver l’intégrité d’un territoire, et de libérer les échanges de richesses.

>>> Voir la fiche pratique « Créer une monnaie locale »

VIA COLIBRIS

6 commentaires

    1. Tu connais ma position et je remettrai un article là dessus la semaine prochaine

      « Il faut être optimiste, c’est cela l’esprit de la Résistance  »
      Raymond AUBRAC

      « Si le pessimisme est d’humeur, l’optimisme est de volonté. »
      Alain

      « Il ne s’agit pas, bien sûr, d’opposer à ce catastrophisme permanent, un angélisme béat et naïf, mais de sortir de l’alternative stérile entre attitude « pessimiste » ou «optimiste» face à l’avenir, et de la remplacer par une approche réaliste, lucide, pragmatique et constructive. Car des faits positifs existent, en masse, dans la vie quotidienne du monde : découvertes déterminantes pour le futur, créations collectives, solidarités, générosités, bénévolat, liens transculturels, etc. Il faut aussi savoir les mettre en avant. La mémoire n’est pas seulement mémoire de survie, elle est aussi mémoire de création. Les faits positifs, reliés entre eux, nous aident à avoir l’envie de construire demain, les mois qui viennent, l’avenir. »
      Joël de Rosnay

      et surtout pour finir :

      « L’optimiste voit peut-être une lueur là où il n’y en a pas, mais pourquoi le pessimiste doit-il courir la souffler ? »
      Michel de Saint-Pierre

      :mrgreen:

      J'aime

  1. Il convient d’être avant tout lucide et clairvoyant.
    Mais c’est à chacun de savoir si il faut espérer ou prendre les devants.
    Ce genre de discours présuppose l’intelligence et la solidarité des hommes, donc un grand optimisme.
    Mais les hommes ne sont pas solidaires ni très intelligents. Ils sont surtout instinctifs, égoïstes et repliés sur eux-mêmes. Et on ne les changera pas. Pourquoi toujours nier la nature humaine?
    Il y en a de bons et de mauvais, de beaux et de laids, de géniaux et de stupides, de riches et de pauvres, d’optimistes et de pessimistes. Tous sont libres de s’exprimer et de donner leur vision du monde qui leur fait envie.
    On pourra faire ce que l’on voudra. si ça doit se faire dans un milieu où les requins et les loups ont leur place, personne ne sera sauvé.
    Il est urgent de rétablir la raison, le bon sens et la sagesse. Les grandes idées généreuses ont aussi donné le stalinisme. Il faut s’en méfier.
    De toute façon, tout le monde sait que la seule valeur qui a cours en ce monde est l’argent.
    C’est le dieu de tous les hommes.
    Mais foin de dialectique stérile, je disais juste que la foi sauve et c’est très bien pour ceux qui l’ont.
    Moi, je ne crois en rien. Je suis juste un spectateur de ce monde.
    Et que vois-je? Une Europe qui estime que nos pauvres ne sont pas encore assez pauvre et qu’il va falloir les faire souffrir un peu plus… Joli spectacle.
    Qui sera plus fort que cette Europe tentaculaire et déshumanisée pour faire passer de belles et grandes idées généreuses et un rien utopiques?
    Bien amicalement.

    J'aime

  2. Bonjour Frédéric,
    Je voudrais juste intervenir objectivement sur ces propositions qui sont en partie au moins pertinentes.
    – J’achète local et équitable, c’est OK. Bio, c’est pour moi sans intérêt et entre 5 et 60% plus cher, selon mes dernières observations personnelles.
    – Je change de banque. Ca, je l’ai fait plus d’une fois (ils n’aiment pas!) Mais mieux que ça, se passer des banques, ne pas leur faire confiance et n’y déposer que le minimum nécessaire pour certains paiements incontournables par chèque ou carte. Prendre aussi une carte à vérification systématique qui évite de sa faire plumer par n’importe qui. On peut placer son argent autrement ou le garder comme tel ou le dépenser…
    – J’organise une carrotmob, je ne connais pas très bien, mais pourquoi pas?
    – La rando des acteurs locaux, pourquoi pas. Mais c’est juste un truc social sympa.
    – La monnaie locale, je ne vois pas trop. Je crois que ce doit être interdit dans la plupart des états du monde et je ne vois pas trop à quoi ça peut servir. En privé, ça peut faciliter une sorte de marché de troc.

    Ta réponse du 10 février n’est qu’une liste de citations d’autres personnes.
    C’est jolie, brillant, inspiré, mais très loin de toute réalité pratique, je pense.

    Bien amicalement. 🙂

    J'aime


    1. J’indiquais en effet que les deux premières me paraissent déjà les plus faciles et les plus immédiates à mettre en place

      Pour le bio, en effet acheter du bio en grande surface est bcp plus cher et favorise un « bio industriel » & aux origines lointaines (dont la Chine, grosse productrice, contrôlées par des organismes agréés , mais j’ai des doutes) dont je ne suis pas sûr que ce soit très intéressant. Acheter du bio local peut être un peu plus cher, ce qui n’est pas étonnant vu que cela demande plus de main d’oeuvre que l’agriculture « classique » et que celle-ci est proportionnellement plus subventionnée d’une manière européenne que l’agriculture bio. Maintenant acheter à des tous petits producteurs locaux rapproche les prix de production et de vente.
      Je trouve qu’il vaut mieux acheter localement à des petits producteurs que « bio » dans des grandes surfaces

      Pour les banques, il faut changer de banque pour trouver des banques qui ont une éthique suffisante, j’en ai déjà parlé ici : http://wp.me/pBP6b-1Y5 et en fin d’article des liens vers d’autres articles. La NEF a ma préférence. Maintenant on peut en effet chercher à se passer de banque, mais le peu d’argent qu’on a si on le place dans une banque comme la NEF ou le Crédit Coopératif permet d’en faire profiter aussi d’autres personnes , d’autres projets, c’est une manière de faire circuler et partager ces sommes.

      Pour les « carrotmob » je pourrais y participer mais je n’ai pas l’énergie pour monter cela, c’est à mon avis assez accessoire, comme la rando, il vaut mieux à ce moment là, si on a un peu d’énergie rejoindre par exemple un groupe Collibris (ou autres)

      Pour la monnaie locale, c’est en effet autorisé et cela existe en France : http://fr.wikipedia.org/wiki/Monnaie_locale#En_France & Nantes va avoir la sienne d’ici peu
      l’intérêt est d’avoir de l’argent qui circule bcp plus rapidement (donc plus de personnes et sociétés) et être plus sûre qu’elle agisse localement : http://fr.wikipedia.org/wiki/Monnaie_locale#Avantages

      chaleureusement :mrgreen:

      J'aime

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.