Promouvoir l’austérité était une erreur (dix-sic- le FMI)

austeritedesssin de Deligne

VIA ARRÊT SUR IMAGES

Désolé d’interrompre la conversation nationale sur Depardieu, nouvelle idole des jeunes en Mordovie, mais je voudrais juste vous signaler une petite nouvelle, qui vous a peut-être échappé : l’austérité, c’était une erreur. Oui, je sais, rien de neuf, on n’arrête pas de le répéter ici, notamment dans les chroniques de l’éconaute. Mais cette fois, ce n’est pas seulement nous qui le disons.

Ce sont deux types nommés Olivier Blanchard et Daniel Leigh. Vous ne les connaissez pas, je sais bien. Et vous avez des excuses : ils n’ont jamais revêtu la blouse nationale de Mordovie, et ne se sont pas prononcés, à ma connaissance, sur l’euthanasie des éléphantes. Ils n’ont donc aucune raison de passer au 20 Heures. Mais l’un (Leigh) est économiste au FMI, et l’autre (Blanchard), chef économiste dans la même estimable institution.

Et donc, dans un colloque économique en fin de semaine dernière, ils ont admis un léger bug dans les calculs. En fait, voyez comme c’est ballot, au FMI, dans un moment de distraction, ils ont mal réglé leurs ordinateurs. Et ils avaient juste sous-estimé l’impact négatif des politiques d’austérité sur la croissance.

Faux coefficient de calcul

En gros, ils ne pensaient pas que l’austérité assécherait à ce point la demande, et donc l’économie. Si si, je vous jure que c’est vrai, leur coefficient de calcul était faux, la reconnaissance de la grosse boulette est attestée sur des sites sérieux, ici ou .

Ils ne savaient pas, comme le rappelle Paul Krugman dans le New York Times, qu’en économie, mes dépenses sont tes revenus, et mes revenus sont tes dépenses. Ça doit être une question de formation continue. Il faudrait accorder quelques jours par an de formation continue aux chefs économistes du FMI.

Evidemment, ce n’est pas le FMI, en tant qu’institution, qui reconnaît qu’elle s’est trompée. Ces choses-là ne se font pas. Blanchard et Leigh, ils ont bien pris soin de le préciser, s’expriment à titre personnel. Bien sûr, bien sûr. Et c’est forcément pour cette raison qu’à l’heure où j’écris, cette nouvelle a totalement échappé aux médias français, et accessoirement au gouvernement français (comment l’ai-je apprise moi-même ? Parce que je suis abonné au compte Twitter d’un spécialiste des petits Mickeys, voyez le sérieux de mes sources !).

Sinon, on imagine bien qu’on ne s’écharperait pas sur le nombre de demandes de naturalisations belges, sur le régime fiscal en Russie et sur l’euthanasie des éléphantes. Franchement, je ne vois aucune autre raison.

VIA LE REVENU

Dans un rapport publié le 4 janvier, Olivier Blanchard, économiste en chef du FMI, a rédigé un mea culpa sur les politiques excessives d’austérité budgétaire qu’il avait préconisées.

Établi par l’économiste français Olivier Blanchard et Daniel Leigh, économiste du service recherche du Fonds monétaire international, le rapport “Erreurs de prévisions de croissance et multiplicateurs budgétaires” reconnaît l’erreur qui a aggravé le ralentissement de l’économie européenne: “Nous estimons que, dans les économies avancées, le renforcement de la consolidation budgétaire programmée s’est assorti d’une croissance plus faible que prévu, avec une corrélation particulièrement élevée, tant au plan statistique qu’économique, au début de la crise.”Les deux économistes expliquent néanmoins que le FMI n’a pas été le seul à se tromper. La Commission européenne, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’Economist Intelligence Unit, doivent aussi porter la responsabilité de la préconisation aux États européens de coupes budgétaires excessives. D’après ce rapport, cité par Dow Jones Newswire, les économistes s’attendaient à ce qu’une réduction budgétaire d’un euro entraîne une perte de croissance d’environ 50 cents, mais l’impact réel a davantage été de l’ordre de 1,50 euro par euro non dépensé.

1 commentaire

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.