Actualiser d’une manière responsable dans notre présent l’enseignement du Bouddha

vacances j et B Hikaru Nakamura_35_0001

(Les Vacances de Jésus et Bouddha – Dessinateur et Scénariste : Hikaru Nakamura – Editeur : KUROKAWA)

On dit que le Bouddha avait un enseignement qui était adapté à ses auditeurs. Ce qui fait qu’on peut même parfois trouver des incohérences apparentes entre deux réponses différents .

C’est clairement une caractéristique des Bouddhas vis à vis des humains. Dans le sûtra du Lotus on parle d’un autre Bouddha (qu’importe qu’il soit existant ou non, c’est le principe qui est intéressant) qui se nomme Luminaire de Soleil et de Lune. Et il est écrit formellement que son enseignement est ajusté à son auditoire :

« Pour ceux qui recherchaient l’état d’auditeur, il prêchait la Loi adaptée selon les quatre vérités, qui sauve de la naissance, de la vieillesse, de la maladie et de la mort, qui m_ène à parachever l’Extinction.

Pour ceux qui recherchaient l’état d’Éveillé pour soi, il prêchait la Loi adaptée selon les douze liens causaux.

Pour les êtres d’Éveils, il prêchait celle adapté selon les six perfections, leur permettant d’accéder à l’Éveil complet et parfait sans supérieur et de réaliser la science de tous les aspects. »

Comme le dit Roger-Pol Droit

« On ne sait pas […] ce qu’a dit, véritablement, le Bouddha. … [sa] méthode consiste à interroger, à défaire les questions illusoires au fil du dialogue, plutôt qu’à enseigner une doctrine. »

Et cela nous amène à une attitude de responsabilité, comme le souligne Éric Rommeluère

« L’enjeu n’est pas simplement de rendre plus intelligible une autre pensée. Il s’agit de penser, ici même, la transmission du Dharma en Occident, … non d’apprendre le Dharma, mais de le vivre. »

Et cette non transmission de dogmes est importante pour nous, à notre époque, ici, maintenant. Non pas, parce que cela serait plus « cool » une spiritualité sans dogme, mais parce qu’elle nous oblige à l’actualiser d’une manière responsable dans notre présent comme le souligne le même auteur :

« Les textes bouddhistes nous enjoignent d’être inlassablement audacieux, de ne plus entretenir une quelconque raison pour simplement entendre la parole, non de l’entendre, mais de l’éprouver par tous nos sens déployés. Une telle épreuve suppose une radicale mise à nu qui va au-delà même de la seule fraîcheur de l’écoute. »


abonnezvous

2 commentaires

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.