Prise de parts sociales dans la NEF, société coopérative de finances solidaires par la ville de Nantes

Conseil municipal de Nants du 5 octobre : prise de parts sociales dans la NEF, société coopérative de finances solidaires par Louisette Guibert (Les Alternatifs) :

Les élu-e-s Alternatifs – UDB sont satisfaits de voter cette délibération qui démontre un engagement clair de la part de notre ville en faveur de la finance responsable. En souscrivant des parts sociales de la NEF, notre municipalité ne fait que poursuivre et confirmer la démarche qui l’avait poussée à emprunter en septembre 1 070 000 € auprès de cet organisme.

La Nef n’appartient en effet pas au monde de la finance classique dont nous voyons aujourd’hui, de la Grèce à l’Espagne, à quel point elle se soucie peu d’éthique et de responsabilité sociale. Elle est engagée au niveau européen dans la construction d’un réseau bancaire alternatif et solidaire. Elle participe à l’économie sociale et solidaire et soutient les projets qu’elle juge responsables et utiles à la société. Elle prend en compte leur impact environnemental et l’éthique de ceux qui les portent. Elle ne prête pas à ceux qui ne respectent pas ses valeurs. Elle pratique la transparence de ses comptes et affiche les projets qu’elle a soutenus. Parmi ceux-ci on peut citer, dans notre région, le développement d’une ferme laitière bio à Guéméné Penfao ou d’un atelier de culture artistique à Monterblanc.

La rénovation des multi-accueils petite enfance illustre bien le type de projet qu’elle a à cœur de soutenir Dans la tradition mutualiste, particulièrement forte dans notre région, elle fonctionne suivant le principe une personne : une voix.

Ses usagers en sont également les propriétaires et si elle n’a pas vocation à perdre de l’argent, la rémunération du capital est limitée par les statuts. Qui plus est, la valeur des parts n’est pas susceptible d’être réévaluée et ne peut donc servir de base à la spéculation.

Enfin, avant de verser des dividendes aux détenteurs de parts sociales, la coopérative constitue des réserves qui consolident l’entreprise et bénéficieront aux générations futures. Cette démarche s’inscrit dans les valeurs de solidarité et de responsabilité qui sont les nôtres.

Nous nous situons là, en fait, dans la tradition du mouvement ouvrier et coopératif nantais, celui de Charles Brunellière, Fernand Pelloutier et Aristide Briand. Nous sommes heureux et fiers que la Ville de Nantes la perpétue.

(NB : oui il est possible d’avoir des placements éthiques qui ne soient pas liés à la finance ultralibérale avec la NEF et il est possible d’avoir une banque au quotidien grâce à son partenariat avec le Crédit Coopératif

3 commentaires

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.