Les pratiques des bodhisattvas

« Bodhisattva » peinture de Valentin Morice & Léo Vacassin

Ô Vénéré du monde, pourriez-vous nous expliquer les pratiques des bodhisattvas qui purifient leurs terres ?

[…]

Ô Montagne de joyaux, comprends bien ceci :

La droiture d’esprit est la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres sans flatterie viennent renaître en son royaume.

L’aspiration profonde est la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres animés en possession de tous les mérites viennent renaître en son royaume.

L’esprit du Grand Véhicule est la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres animés par le Grand Véhicule viennent renaître en son royaume.

La générosité est la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres animés capables de renoncer à tout viennent renaître en son royaume.

Le respect de la discipline est la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres qui ont réalisé leurs vœux en respectant les dix vertus viennent renaître en son royaume.

La patience est la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres que parent les trente-deux marques de la beauté suprême viennent renaître en son royaume.

La persévérance est la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres qui ont fait l’effort de cultiver tous les mérites viennent renaître en son royaume.

La concentration est la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres qui ramènent leur esprit et l’affranchissent de la dispersion viennent renaître en son royaume.

La connaissance transcendante est la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres au jugement sain viennent renaître en son royaume.

La bienveillance, la compassion, la joie et l’équanimité immensurables forment la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres qui maîtrisent ces quatre sentiments par-delà toute mesure viennent renaître en son royaume.

Les quatre attraits, voilà la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres animés que ses libertés ont captivés viennent renaître en son royaume.

Les méthodes expédientes sont la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres dont les méthodes habiles agissent sur toute chose sans le moindre obstacle viennent renaître en son royaume.

Les trente-sept auxiliaires de l’Êveil sont la terre pure du bodhisattva :quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres qui maîtrisent les fixations de l’attention, les efforts corrects, les bases des pouvoirs miraculeux, les facultés spirituelles, les forces, les sept membres de l’Éveil et l’octuple sentier viennent renaître en son royaume.

La dédicace des mérites est la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, il gagne un royaume et une terre pourvus de tous les mérites.

Enseigner la suppression des huit difficultés, voilà la terre pure du bodhisattva :quand le bodhisattva devient bouddha, les trois sphères inférieures n’existent pas en son royaume et sa terre, ni aucune des huit difficultés.

Respecter la discipline soi-même sans blâmer autrui pour ses fautes, voilà la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, dans son royaume et sa terre, l’expression «violer un interdit » n’a aucun sens.

Les 10 actes vertueux sont la terre pure du bodhisattva : quand le bodhisattva devient bouddha, les êtres qui viennent renaître en son royaume ignorent la mort précoce; ils sont extrêmement riches et restent chastes; ils sont sincères et disent la vérité; toujours ils parlent de façon conciliante; les parents et les proches ne se séparent point ou facilement se réconcilient quand il a fallu disputer; leurs paroles sont utiles et nécessaires; ils ne sont pas jaloux, ne cherchent pas à nuire et leurs vues sont correctes.

Ainsi, Montagne de joyaux, dès que son esprit acquiert une parfaite droiture, le bodhisattva peut se mettre en route; comme il s’est mis en route, il parvient ã l’aspiration profonde; dans l’aspiration profonde, il dompte sa pensée; sa pensée domptée, il pratique les enseignements. Comme il pratique

les enseignements, il peut dédier ses mérites aux autres; en dédiant ses mérites, il détient les méthodes habiles; grâce aux méthodes habiles, il mène les êtres à l’accomplissement; comme il a mené les êtres à l’accomplissement, les terres de bouddha sont pures. Quand les terres de bouddha sont pures, l’enseignement du Réel (Dharma) est pur; quand l’enseignement du Réel est pur, sagesse et connaissance sont pures; quand sagesse et connaissance sont pures, l’esprit est pur; et quand l’esprit est pur, tous les mérites sont purs.

En conséquence, Montagne de joyaux, le bodhisattva qui veut conquérir une terre pure doit purifier son esprit :quand son esprit est pur, sa terre de bouddha est pure.

Extrait du sûtra de Vimalakirti

Pouvons nous mettre cela en oeuvre ?

4 commentaires

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.