À Nantes les bittes ont des têtes de noeuds ( Le voyage à Nantes et Estuaire 2012 #7 )

Dans le cadre du Voyage à Nantes et de Estuaire 2012, je suis parti voir l’île flottante sur le canal St Félix.

Lors d’un voyage sur l’Atlantique, Fabrice Hyber (1961, Luçon) amorce une réflexion sur le réchauffement climatique et la montée des eaux qu’il traduit par une série de toiles représentant des arbres, ballottés par des flots noirs, sur de frêles embarcations. Peu après, apprenant l’existence dans le Pacifique d’une “île”, grande comme la France, composée uniquement de déchets amassés par les courants, il déroule le fil de ses pensées jusqu’à ce projet d’”île flottante”. Sur le canal Saint-Félix, entre l’Erdre qui rampe sous la ville et la Loire ouverte sur l’Atlantique, l’artiste rassemble différentes embarcations. Usées, presque épaves, elles accueillent une végétation hétéroclite, comme de petites arches de Noé du végétal, laissant penser qu’avec le temps une seule et même île se formera, possible havre d’une humanité future.

et mon regard est attiré par un méditant, perdu entre le canal, les tuyaux et le Lieu Unique

Sur le sol on peut voir qu’une nouvelle ligne rose artisanale a été tracée au sol; pour nous guider vers quel nouveau projet artistique ?

suivons cette ligne evanescente

Elle aboutit aux bittes du canal qui ont été rhabillées en personnage à tête de noeuds (ceci dit sans vouloir vexer toute personne chauve qui lirait cela, moi le premier)

1 commentaire

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.