Transmission

Transmission (1)

Le zen n’est pas simplement un apprentissage intellectuel livresque. Mais il n’est pas non plus le fait de s’asseoir simplement. C’est une rencontre avec ceux qui pratiquent et avec ceux qui offrent leur pratique en tant qu’apprentissage.

Par exemple, durant les sesshin (retraites zen) s’opère une transmission. Quand on pratique la méditation il n’y a pas d’autres issues que de la transmettre. Mais cette transmission ne doit pas être contaminée par un désir narcissique. Elle est témoignage et rencontre.

Cette transmission ne peut pas être imposée. Elle passe surtout par le témoignage, qu’est la vie de celui qui transmet. Cela ne veut pas dire que les maîtres ont une vie exceptionnelle. Ils restent des êtres ordinaires. Mais ils ont la puissance de se mettre à nu et de transmettre cette authenticité. C’est par les marques de joie et d’inspiration qui peuvent se déployer dans leur vie que se manifeste cet enseignement. Ils restent inflexibles malgré les tourbillons de leur vie. Comme le bouddhisme en soi, l’enseignant n’a pas vocation à répondre à une question, mais à entendre ces questions. Le but de la transmission est qu’il n’y ait plus d’inégalité (transmetteur / récepteur.) tout en se gardant un respect très profond l’un pour l’autre.

C’est surtout une rencontre qui a pour objet l’éveil. Tel le poussin qui sort de son œuf frappe la coquille, la poule doit répondre en frappant elle-même la coquille de l’extérieur pour l’aider à sortir.

Le cœur est l’image d’un espace de pureté et de nudité intérieure. Le maître et le disciple se rencontrent dans cet espace. Le travail est réel, joyeux, parfois éprouvant, mais toujours vivant. Il nécessite une confiance, un respect, une volonté partagés. Le Zen possède une métaphore. Nous disons que la relation du maître et du disciple est comme celle qui unit une poule et un poussin prêt à éclore. La poule et le poussin frappent simultanément de leur bec la coquille pour qu’elle se brise. Ce n’est que dans la volonté commune de rompre la coquille de l’ego qu’elle finit par se briser. Rien d’autre évidemment ne peut entrer en ligne de compte. (2)


  1. Notes personnelles – sesshin UZO – 2008
  2. Un Zen Occidental

Et vous qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.